Hors du temps, François Zenner peint et dessine.
Passionné d'architecture, il métamorphose nos maisons, nos rues, nos intérieurs.

Il les colore, les orne de trompe l'oeil, de « fresques », de frises et de décors uniques.
Il transforme nos lieux de vie.
Il construit, collecte, assemble des matériaux divers. Il utilise la chaux, la terre,
la peinture minérale.
Ses enduits uniques et précieux cachent parfois des nacres,
des pailles, des fibres optiques, des « Trésors ». Il patine, lasure, use ses oeuvres.
Les nouvelles technologies complètent sa palette
(tirages numériques, éclairages par exemple).

Il propose pour nos jardins des fontaines de mosaïques, des points d'eau, des pierres,
des objets, des « petits mondes », des tableaux.
Rien n'est laissé au hasard dans son travail, tout se tient, se répond.

Un peintre batisseur, un voyageur, un esthète, riche d'une culture globale.
Celle qui porte l'homme durablement dans son environnement.
Un homme qui utilise les défis comme une force créatrice.
Depuis longtemps il préfère les matériaux nobles et simples, pérennes et écologiques.